Comment écouter de la musique sans détruire son audition ?

Vous pouvez vous faire avoir par la mesure de l’intensité du son en décibels ! Pourquoi donc ? Parce que la courbe des décibels suit une croissance logarithmique. Ainsi, ajouter 3 décibels revient à multiplier l’intensité sonore par deux.

C’est pour cela que vous devez être particulièrement vigilent quand il s’agit d’évaluer le volume de votre casque. Oui mais avec tous les bruits ambiants, comment avoir un son de qualité sans pour autant me détruire les oreilles ?

Les décibels (dB) sont utilisés pour mesurer l’intensité du son. L’échelle va de 0 dB, qui est le seuil d’audibilité, à 130 dB, qui est le niveau de bruit le plus élevé pouvant être perçu par l’homme. À 85 dB, le seuil de danger est atteint, et à 120 dB, le seuil de douleur. L’audition n’est donc pas menacée par des niveaux sonores inférieurs à 80 dB.

Les recommandations pour la santé

Il est conseillé de limiter le temps d’écoute à 5 minutes à 105 dB et à 15 minutes à 100 dB. Dans un lieu de travail où les employés sont soumis à 85 dB pendant huit heures, le port de protections auditives est obligatoire.

Quelque réflexes à adopter

Dans cet article, on vous propose quelques règles de bonne conduite pour préserver votre audition.

Un volume modéré

Le volume sonore constitue un risque pour l’ouïe. La loi impose aux baladeurs un volume maximal de 100 dB lorsqu’ils sont équipés d’écouteurs. Il est conseillé de ne jamais augmenter le volume au maximum afin de ne pas dépasser le seuil de danger de 85 dB.

A lire  Top 5 des meilleurs casques de gaming en 2023

Fixer une limite de temps pour l’écoute

Les casques et les écouteurs sollicitent continuellement les oreilles. Lorsqu’elles sont trop sollicitées, elles peuvent provoquer des douleurs ou un épuisement. Après la première heure, nous vous conseillons de baisser progressivement le volume et de réduire votre temps d’écoute quotidien à un maximum de quatre heures.

Faites des pauses régulières.

Une exposition prolongée à des bruits forts peut entraîner une perte d’audition permanente et des douleurs aux oreilles. Il est essentiel de permettre à vos oreilles de se reposer et de s’aérer. Idéalement, toutes les 45 minutes, prévoyez des pauses régulières de 10 minutes.

Changez votre façon de percevoir les sons.

Il est conseillé de passer d’un mode d’écoute à l’autre (casque, écouteurs, haut-parleurs multi-pièces, amplificateur HiFi stéréo, barre de son et caisson de basse) afin de préserver l’audition à long terme et de bénéficier d’un confort maximal. Il est également conseillé d’écouter immédiatement le son d’un PC distant.

Activez la réduction du bruit.

Augmenter le volume lorsqu’on écoute de la musique dans un endroit bruyant peut nuire à l’audition. Les casques et les oreillettes à réduction active du bruit filtrent le bruit ambiant de manière à en protéger les oreilles.

Préférer les casques

Les casques circum-auriculaires, par opposition aux casques intra-auriculaires, offrent une qualité sonore supérieure, une meilleure absorption du son et un plus grand confort d’écoute. Néanmoins, il est essentiel de respecter la limitation des décibels lors de l’utilisation d’un casque ou d’écouteurs.

Il est temps d’apporter une conclusion à cet article. La solution pour écouter de la musique dans un environnement empreint de pollution sonore c’est la réduction active de ces nuisances. C’est le seul moyen pour préserver son ouïe. Mais attention, il vous faudra être d’autant plus vigilant que vous ne percevrez les éventuels que par vos autres sens.

A lire  Comment choisir son casque pour travailler dans un open space ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *